Qui êtes-vous ?

Pour raconter au jour le jour ce qui se passe autour de mes romans, pour faire partager mes lectures, pour parler d'inspiration et de pages blanches, pour recevoir vos avis et critiques, j'ai créé ce blog. Vous pouvez tous y laisser un commentaire, même ceux qui n'ont pas de blog, il suffit de cliquer, après avoir écrit un message, sur le curseur (petite flèche) puis de cliquer sur "anonyme" en bas de la liste.

lundi 23 février 2009

A quoi ça sert, tout ça?

J'ai lu cette phrase sur la page d'un internaute apparemment désespéré. C'était sur facebook je crois, ce réseau tellement énorme qu'on sait sais plus qui est qui, qui est vraiment ami, qui est ami d'ami, qui est ami de réseau professionnel ou collègue-ami, qui est celui qui a changé de photo et qu'on n'est pas sûr de reconnaitre, qui est celui qui a envoyé gentiment des messages instantanés et à qui on a répondu vaguement sans savoir avec qui on communiquait, qui est celui caché derrière le profil gris...
J'en fais partie et parfois, je ne sais plus qui je suis!
Je n'ai pas honte, j'ai même créé un groupe et chaque soir je compte les membres bêtement, ne sachant combien se sont inscrits sincèrement et combien l'ont fait par réflexe ou pour être poli en réponse à l'invitation que je leur ai envoyée.
C'est le souci d'Internet, on fait des choses mais rien n'est palpable. On vogue dans l'aléatoire et les promesses de clics, et parfois on finit par s'y perdre.
A cet internaute déséspéré, j'ai répondu : Franchement, je ne sais pas.
Je ne sais pas si ça l'a aidé...
J'ai fait un tour aussi sur le site de Georges Flipo, il y parle de sa solitude quand il n'écrit pas, ce besoin qu'il a de recevoir des petits mots, juste histoire d'être sûr que derrière l'écran se cachent bien des curieux ou des attentionnés. Je trouve toujours courageux les gens qui osent dire : Je suis seul parmi vous tous, faîtes-moi signe!
Et si vous passiez par chez lui?


Je n'ai jamais passé autant de temps devant mon écran, je le fais parce que ça me rassure, je fais ma petite promo d'amateure pour moins me sentir dépendante de mon attachée de presse, je me donne l'impression d'être utile en contactant des inconnus, je voudrais tellement que le jour de la sortie, toutes les portes s'ouvrent et qu'une foule grandissante, un peu comme les rats dans "Le joueur de flute" (j'avais ce livre quand j'étais petite), tous les gens de partout, de la campagne, des quartiers, des HLM, des maisons de plein pied, des villas, des fermes, des maisons de retraites, des centre aérés, que même les instituteurs oublient les enfants dans leur classe et se sauvent par la fenetre, que les élèves de collège fassent le mur ou bien que les plus sérieux aillent dire au proviseur : "Pardon M"sieur, mais là y'a urgence, y'a un bouquin trop top qu'on doit aller acheter (ils disent par "chourer" parce qu'ils parlent au directeur), vous nous excusez s'vous plait, ma parole", que les petites vieilles du second de la maison de repos " Les violettes" sortent leurs canne et leur porte-monnaie laissé au placard depuis trois mois, et que tous suivent le joueur de flute invisible pour aller jusqu'à une librairie toute achalandée de Dis oui, Ninon.
J'ai beaucoup d'imagination, n'est-ce pas?
Heureusement, je sais faire la part des choses, je suis un peu tête en l'air mais j'ai aussi les pieds sur terre, et pour cette raison, j'attends fébrilement le 4 mars, en sachant bien que le joueur de flute c'est moi, mais que je n'ai pas de flute.

8 commentaires:

  1. Flute alors!Voilà tu en possèdes une maintenant!bises et regarde toujours les évènements avec un peu de recul ils sont tellement changeants!

    RépondreSupprimer
  2. C'est par le le blog de Georges que j'ai eu connaissance de ton blog. J'ai bien aimé ce roman, encore plus son recueil de nouvelles.

    RépondreSupprimer
  3. les virtuels sont aussi de vraies personnes, tu sais. Tu verras :)

    RépondreSupprimer
  4. Tu me rassures Lutecewoman!!! On se voit bientôt, non?
    Je n'ai pas lu encore les nouvelles de G. Flipo, je commencerai par celles-ci, donc.

    RépondreSupprimer
  5. je découvre grace à la douce VA , votre blog qui est un vrai régal lorsque l'on aime les mots et la poésie ! bravo mademoiselle !

    RépondreSupprimer
  6. merci Maud !!! pour répondre à votre question : VA est tout simplement VA 33 le joli blog ou je vous ai découvert !

    merci d'etre passé ! je reviendrais !! que votre fin de semaine soit radieuse !

    RépondreSupprimer
  7. Allô Maud:
    Je pense que il faut pondérer les choses pour ne pas se perdre et pour que le net ne devienne un moyen d'évasion et un subsitut des "vrais" rélations humains.
    Merci pour cette réflexion.

    RépondreSupprimer